Le Foulosophe Nic

Le foulosophe Nic va bientôt sortir un nouveau EP intitulé «Tout le monde se met la tête dans les sables de bitumes hideux » . Albert Einstein a dit « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent sans rien faire ». Ce EP se répandra comme du pollen sur les plateformes de streaming afin de semer des idées à réfléchir. Le but est de conscientiser sur les enjeux des changements climatiques. Le single sortira lors de la Journée mondiale de mobilisation climatique. Le Foulosophe espère que la pandémie a réveillé les consciences, afin de mettre au monde un nouveau berceau et souhaitons, que cela ne soit pas un coup d’épée dans l’eau. Ensemble nous freinerons cette écocide prémédité qui est en train d’éventrer notre unique maison par les flammes. Il est vital de prendre la pleine mesure de la menace qui plane sur l’humanité.

Cliquez sur l’image de bandcamp pour acheter l’album «Tout le monde se met la tête dans les sables de bitumes hideux»

https://foulosophe.bandcamp.com/track/l-colucidit-dune-coanxieuse-acte-1-2

Cliquez sur l’image de iTunes pour acheter l’album «Tout le monde se met la tête dans les sables de bitumes hideux»

Cliquez sur l’image de Apple Music pour aller streamer mon album. Mon nouvel album set disponible sur 80 plateformes de streaming. Vous pouvez l’acheter sur itunes et sur bandcamp. Je vous conseille de streamer mes albums sur Apple music car ils donnent plus de droits d’auteur. Ils sont beaucoup plus généreux que Spotify et que les autres plateformes de streaming. Même si ça donne des «peanuts» quand vous l’écoutez sur Apple music, vous posez un geste plus profitable pour l’artiste. Spotify était au départ un endroit pour pirater de la musique. Aujourd’hui ce géant du streaming baise les artistes en les volant et en leur donnant presque rien. Exemple il donne environ 1 cenne pour 500 écoutes. Je n’ai pas les autres chiffres exacts mais ils nous baisent de façon indécente. Si on compare ça aver Apple Music et bien apple Donne 11 cennes pour 100 écoutes. Il va falloir bientôt changer les lois des droits d’auteur car elle date d’avant l’ère numérique. En ce moment, les géants du numérique s’en mettent plein les poches sur le dos des artistes. Imaginez tout l’argent qu’ils empochent avec les abonnements et les revenus de publicité. J’écris ce statut hormonal car les géants ne sont pas juste en train de voler les artistes car d’autres grands joueurs comme Google, Facebook et autres sont en train de détruire notre écosystème dans les médias locaux.

Le 2 décembre 2019

Le  Foulosophe Nic a lancé son opéra schyzodélique Bunglesque Je suis Trumpophobe dénonçant l’idiocratie de la Trumpocratie préparant l’holocauste nucléaire.

Cet opéra s’inspire de son poème Je suis Trumpophobe présenté et bien reçu en 2016 et 2018 aux Nuits de la Poésie de St-Venant-de-Paquette. 

Le personnage du premier extrait est un interné de Pinel dont la plus grande crainte est l’holocauste nucléaire que Trump prépare. Il s’adresse au Sénat et au Congrès en faisant le parallèle entre Trump et Hitler, tous les deux dangeureux et instables mentalement. Comme Obama a dit :« Si quelqu’un ne peut pas gérer son compte Twitter, il ne peut pas gérer les codes nucléaires».Comme le «taré en chef» des États-Unis possède les codes nucléaires, notre héros demande d’enclencher le processus de la destitution. 

Le second personnage des quatre actes est un Bobo du Plateau. Pour lui, la Trumpophobie est caractérisée par une phobie imminente de finir cloîtré dans un bunker antinucléaire. Je suis Trumpophobe est une tragédie contemporaine, un voyage initiatique où le narrateur chemine dans une prise de conscience de ce que l’humanité s’apprête à subir, loin de la béatitude et de l’illumination ! 

Notre héros part en guerre à la surenchère des condos antinucléaires, rendus inaccessibles au commun des mortels. Cela crée un vent de panique dans la population et les pharmaciens spéculent sur les dits abris et s’approprient tout ce qui reste. De mèche avec le Dr Mailloche, les voilà qui vendent un nombre record d’antipsychotiques. Assommé, notre héros se retrouve transféré dans une aile psychiatrique à Guantanamo.

Un opéra  schyzodélique avec musique Bunglesque et effets spéciaux, loin, très loin des ballades doucereuses. 

P.S. Récemment, une troupe de théâtre m’a demandé d’utiliser la chanson je suis Twitlerphobe et quelques pièces instrumentales de cet album pour une pièce devant être jouée en mars et en avril 2020.

Le Foulosophe Nic, auteur-artiviste, tient à souligner que l’Art lui a sauvé la vie. À force de s’art-thérapeutiser, il s’est créé une colonne vertébrale pour vaincre 15 années de dépendance aux drogues et à l’alcool. En 2019, ça fait 10 ans, il a changé sa vie de A à Z. Sa créativité est demeurée exploratrice, digne de la folie hors de l’ordinaire.

Vous pouvez streamer cet album sur plus de 80 plateformes de streaming.  Cet album a été produit avec la foulosophie des punks qui est le DIY (do it your self)

Le Foulosophe Nic

info@foulosophe.com

Le cd a été fait avec une compagnie qui fait des cd écoresponsable. Bref le CD est fait en carton recyclé et en plus j’ai attendu car la compagnie donnait 10 % des ventes  de ceux qui passent une commande pour faire des cd le 29 novembre. Comme j’ai attendu au 29 novembre 2019 et ils ont redonné 10 %  de  ce que ça m’a coûter pour le redonner à des organismes qui aident les sans abris.

www.foulosophe.com

Cliquez sur l’image de iTunes pour acheter l’album Je suis Trumpophobe

Cliquez sur l’image de Apple Music pour aller streamer mon album. Mon nouvel album set disponible sur 80 plateformes de streaming. Vous pouvez l’acheter sur itunes et sur bandcamp. Je vous conseille de streamer mes albums sur Apple music car ils donnent plus de droits d’auteur. Ils sont beaucoup plus généreux que Spotify et que les autres plateformes de streaming. Même si ça donne des «peanuts» quand vous l’écoutez sur Apple music, vous posez un geste plus profitable pour l’artiste. Spotify était au départ un endroit pour pirater de la musique. Aujourd’hui ce géant du streaming baise les artistes en les volant et en leur donnant presque rien. Exemple il donne environ 1 cenne pour 500 écoutes. Je n’ai pas les autres chiffres exacts mais ils nous baisent de façon indécente. Si on compare ça aver Apple Music et bien apple Donne 11 cennes pour 100 écoutes. Il va falloir bientôt changer les lois des droits d’auteur car elle date d’avant l’ère numérique. En ce moment, les géants du numérique s’en mettent plein les poches sur le dos des artistes. Imaginez tout l’argent qu’ils empochent avec les abonnements et les revenus de publicité. J’écris ce statut hormonal car les géants ne sont pas juste en train de voler les artistes car d’autres grands joueurs comme Google, Facebook et autres sont en train de détruire notre écosystème dans les médias locaux.